Qui est Julien Sinzogan ? / Who is Julien Sinzogan?

Publié le par Y. E.

L'artiste en son atelier / The artist in his studio (sept. 2009)

Julien SINZOGAN, plasticien béninois, est né en 1957. Il vit et travaille à Paris (France). Après avoir suivi des études d’architecture à Tachkent et à Paris, Julien SINZOGAN fut responsable du Département d’infographie du LICIA à Paris. Il se consacre dorénavant au dessin, à la peinture et à la sculpture, s’inspirant du vodun et de l’histoire du Bénin. Ouidah ville côtière du Bénin – anciennement dénommé Dahomey –, située sur le golfe de Guinée, fut l’un des principaux centres de la traite négrière en Afrique occidentale.


La technique de Julien SINZOGAN reflète la rencontre de mondes différents : un monde occidental où l’image évolue en fonction de traditions bien définies et un monde africain riche d’intérêts humains et métapsychiques. Ses moyens et techniques sont extrêmement diversifiés. Son recours intensif aux matériaux naturels tels que le papyrus, la toile de jute ou les écorces d’arbres permet à Julien SINZOGAN de jongler avec les couleurs, les lumières et les ombres.

 

Mêlant représentations réalistes et oniriques, Julien SINZOGAN est l’interprète graphique d’un inconscient béninois – et donc in extenso africain : l’univers de la religion vodun, la plaie saignante du trafic d’esclaves, la place de l’homme dans la nature, ou tout simplement la conjoncture quotidienne au Bénin figurent au nombre des thèmes récurrents représentés au travers des créations puissantes et émotionnelles de ce peintre-poète.

 

De par la qualité de ses œuvres, Julien SINZOGAN compte parmi les plus grands artistes béninois. Son talent a été démontré lors de nombreuses expositions – aussi bien individuelles que collectives ; tant en Europe, en Afrique qu’au Moyen-Orient – où la magnificence de ses créations a touché les visiteurs au plus profond de leur être.

 

 

Julien SINZOGAN was born in 1957 in the Republic of Benin, formerly known as Dahomey. He lives and works in Paris (France). After studying architecture in Tashkent and Paris, he then ran the Department of Computer Imaging of the LICIA in Paris. He now devotes his time to drawing, painting and sculpting; drawing upon the sources of vodun and history in Benin. Ouidah , coastal town of Benin, located on the Gulf of Guinea, was once one of the largest West African slave-trading ports.

 

Julien SINZOGAN's technique reflects the encounter of different worlds: a "Western" world in which pictorial representation evolves according to well-defined traditions and an African world, rich in human and psychic interest. The media and techniques he uses are extremely diversified. His extensive resort to natural materials such as papyrus, hessian or tree barks enables Julien SINZOGAN to juggle with colours, lights and shades.

 

Mingling realistic with dreamlike representations, Julien SINZOGAN stands as a graphic interpreter of a Beninese – and thus African – collective unconscious: the universe of the vodun religion, the bleeding wound of the slave trade, the positioning of man in nature, or the simple everyday context of Benin, are among the recurring themes that run through the powerful and emotional creations of this poet-painter.

 

By the quality of his work, Julien SINZOGAN ranks among the top Beninese artists today. His talent has shown in numerous exhibitions – both individual and collective – throughout Europe, Africa and the Middle-East, where the magnificence of his creation has touched visitors in their very heart.

Publié dans Introduction

Commenter cet article